CHAMBRE NOIRE

CHAMBRE NOIRE

À l’appui du roman de Sara Stridsberg, La Faculté des rêves, retrace le destin tragique de la femme qui a tiré sur Andy Warhol.


La marionnettiste norvégienne Yngvild Aspeli met en scène un fascinant spectacle, dont la toile de fond est aussi ténébreuse que la liberté de forme et de ton, lumineuse.
Chambre noire est une hallucination sauvage autour du lit de mort de Valerie Jean Solanas, la plus belle gamine de toute l’Amérique, la diplômée de psychologie qui a passé sa vie à séjourner dans des institutions pour malades mentaux, la première pute intellectuelle, l’écrivaine, radicalement féministe, l’autrice du SCUM Manifesto, la femme qui a tiré sur Andy Warhol sans réussir à le tuer...
Un personnage complexe, pluriel, outrancier et absolument humain.


{ PRESSE }


Le public est embarqué dans un véritable tourbillon sonore et visuel dont il ne ressort qu’une heure et quelque après, avec la sensation d’avoir vécu une expérience hors du commun. Le Monde


Devastatingly poetic imagery. A stunning work of art. The New York Times


Un petit bijou de spectacle en somme – sombre, un peu grunge et déglingué ; mais beau à en crever. Les Trois Coups


Un mélange de feu et de glace, de précision et de fureur émotionnelle, une œuvre complète et incontournable. A voir, d’urgence. Toute la culture


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement